Connexion



Le salaire

Il est très difficile de donner un chiffre sur la rémunération d'une infirmière libérale car plusieurs critères sont à prendre en compte.

Dans un premier temps, le salaire de l'infirmière libérale sera en fonction des soins qu'elle pratique. Pour exemple, il faudra faire 4 injections pour qu'elle soit autant rémunérée qu'un grand pansement (NGAPI).

 

Ensuite, il y a les charges que l'activité de l'infirmière libérale va générer. Par exemple : son

téléphone, l'essence pour les déplacements, la domiciliation de son activité, les services de facturation et de télétransmission, les frais publicitaires (carte de visite), sans oublier les impôts comme l'URSSAF et la CARPIMKO ainsi que la cotisation à l'ordre des infirmiers.

 

Les recettes soustraient aux dépenses donneront un bénéfice

Cela correspond au salaire de l'infirmière libérale.


Cette somme sera reportée sur sa déclaration 2042C dans la case BNC (Bénéfice non commerciaux).

L'infirmière a donc deux façons de faire évoluer son salaire.

La première est de soigner plus, cette solution n'est pas viable sur du long terme car la fatigue engendrée par une sur activité risquerait de nuire aux patients.

La deuxième est de réduire ses charges.

Les deux postes les plus importants (hormis les impôts et taxes) sont les frais de déplacement et la domiciliation.

En effet une tournée de 50km sera plus couteuse qu'une tournée de 10km, l'infirmière libérale doit donc essayer de se concentrer sur un petit secteur.

La domiciliation du cabinet englouti souvent une part importante du bénéfice. La location du local, les frais d'eau, d'électricité, de téléphone, l'assurance sont autant de dépenses qui peuvent être évitées si on utilise une location de bureau aux normes DDASS.

Les frais peuvent être divisés par 5 voir 10 suivant les villes.

 

 

Search

Sondage

Dans quelle situation êtes vous ?
 

Liens Partenaires

Lien Partenaire

Nous avons 2 invités en ligne


WebMaster Medi@Home